Site Overlay

Le café et la fatigue des glandes surrénales

Comment les glandes surrénales se comporte avec la caféine ?

Les glandes surrénales sont de petites glandes situées au niveau des reins. Leur fonction consiste à libérer des hormones qui déclenchent l‘affront ou la fuite lorsque nous sommes confrontés à des facteurs de stress. Quand l’adrénaline envahit notre corps, nos muscles se contractent, notre rythme cardiaque s’accélère, le corps est mis en alerte et est prêt pour agir. Pour comprendre le lien qui existe entre la fatigue des glandes surrénales et la caféine, il est important de comprendre ce qui se passe chaque fois que vous buvez une tasse de café.

C’est le début de la forte stimulation de la caféine qui affaiblit le système des glandes surrénales. Le cerveau envoie un message à l’hypophyse, qui libère une hormone qui dit à vos surrénales de produire de l’adrénaline et du cortisol – deux hormones du stress. Il s’agit exactement du même type de réponse au stress que le corps utilise lorsque vous êtes en danger physique imminent et que la réponse « combat ou fuite » est en vigueur.

La caféine, une énergie de courte durée

Nous commençons à boire une tasse de café pour augmenter notre niveau d’énergie, mais le problème avec la caféine est que l’énergie qu’elle nous procurer est de courte durée, puisque chaque niveau élevé est suivi d’un niveau bas, et chaque niveau bas nous incite à ingérer plus de caféine. En effet, de nombreuses personnes souffrant de fatigue surrénalienne trouvent que leurs cafés ont de moins en moins d’effet avec le temps, donc pour compenser, elles consomment plus de stimulants (plus de cafés, plus d’aliments sucrés), mais finalement même ceux-là deviennent inefficaces.

En termes simples, pour traiter efficacement la fatigue surrénalienne, éviter la caféine est l’une des premières choses que vous devez faire. Si vous ne prenez qu’une tasse de café de temps en temps, vos glandes surrénales seront capables de réagir rapidement et efficacement à ce type de stimulation. Cependant, si vous buvez plusieurs tasses de café chaque jour et que vous commencez à remarquer une réaction moins marquée, il est probable que votre tolérance est augmentée et que vos glandes surrénales soient simplement affaiblies et moins aptes à répondre adéquatement à la caféine. La science le confirme.

La caféine, à consommer avec modération

Une étude a analysé l’effet de la caféine sur les niveaux de cortisol. Ceux s’étant abstenus de caféine ont vu des pointes importantes de cortisol lors de l’absorption de café. En revanche, ceux qui avaient ingéré de la caféine tous les jours ne voyaient aucune réaction au niveau de la création de cortisol. Délaisser le café du matin peut paraitre aberrant, mais c’est un moyen efficace contre le lutte de la fatigue surrénalienne, bien que de nombreuses personnes ressentent des symptômes de sevrage à court terme de la caféine, néanmoins le manque disparait habituellement en moins d’une semaine. Après avoir arrêté le café, la plupart des personnes souffrant de fatigue surrénalienne rapportent un niveau d’énergie plus uniforme et constant tout au long de la journée, des niveaux plus élevés de bonheur et moins de stress. Et n’oublions pas que des glandes surrénales saines maintiennent des niveaux adéquats de progestérone, de testostérone et d’œstrogène. La glande surrénale ne peut pas tenir ces niveaux d’hormones lorsqu’ils sont attaqués par l’apport constant de caféine.