Site Overlay

Comment créer une table d’hôtes chez soi ?

Il y a 10 ans, lorsqu’on demandait à un français ce qu’il aimerait faire s’il changeait d’emploi, il répondait : « partir élever des chèvres dans le Larzac ». Aujourd’hui, bien que la réponse révèle toujours une recherche d’authenticité, elle a un peu évolué. Le rêve semble être d’ouvrir une table d’hôtes chez soi. Et ce projet semble beaucoup plus réaliste. En effet, la France reste encore aujourd’hui la première destination touristique mondiale. Nous sommes aussi le pays de la gastronomie et près de 9 français sur 10 déclarent aimer cuisiner. Alors ouvrir une table d’hôtes, est-ce un rêve ou est-il possible de concrétiser ce projet dans la réalité ?

De la convivialité

En se rendant en table d’hôtes, les clients ne sont pas simplement à la recherche d’un bon repas à déguster. Ils souhaitent également vivre une expérience d’authenticité et de partage. Cela signifie qu’il faudra être présent socialement lors des temps de repas, être sympathique et être capable d’engager la conversation avec vos hôtes sans être trop présents.

Une gastronomie locale

Généralement, les convives sont à la recherche d’une expérience locale et cela passe par le choix des plats. Par exemple, cette table d’hôtes située en Ardèche ne va pas servir des galettes complètes à ses hôtes.

Il vous faudra donc maîtriser divers plats de votre cuisine régionale et identifier puis prendre contact avec des fournisseurs et producteurs du territoire, idéalement en circuits courts.

Le respect de réglementations

Evidemment, en tant qu’activité touristique d’accueil de public et de service de nourriture, une table d’hôte doit respecter plusieurs réglementations.

Faut-il forcément ouvrir une chambre d’hôtes à côté ?

La table d’hôtes se distingue d’un restaurant par le fait qu’on propose également une offre d’hébergement. Les personnes qui y mangent doivent également dormir sur place au moins une nuit. D’un point de vue légal, il n’est donc pas non plus possible à vos hôtes d’inviter des proches à les rejoindre à table.

La réponse est donc « oui » : lorsqu’on se lance dans un projet de table d’hôtes, on doit également monter une chambre d’hôtes.

Un seul menu, sans choix possibles, doit être proposés

C’est une des autres caractéristiques de la table d’hôtes. Contrairement à un restaurant on ne peut pas proposer aux clients de choix dans les menus. Il ne doit y avoir qu’une seule option, même sur les entrées et desserts.

Le repas doit être servi à la table familiale

Pour assurer la convivialité de ce type de lieux, tous les convives doivent manger à la même table. Ainsi, il faudra prêt à refuser au jeune couple qui le demande de s’installer sur une petite table près de la cheminée. Le principe est de tous manger ensemble, comme dans un grand repas de famille.

Une place par lit et pas plus

Enfin, comme la table d’hôtes doit venir en annexe d’une chambre d’hôtes, il n’est légalement pas permis de proposer plus de places à table qu’il n’y a de lits dans l’établissement. Et l’inverse est également vrai : on doit être capable de servir l’ensemble des personnes que l’on a accueillies.