Site Overlay

Quelle est l’origine de la cuisine mexicaine ?

Aujourd’hui je vous emmène à la découverte de la cuisine mexicaine et de son histoire. Tous les amateurs de bons plats mexicains devraient connaître les quelques faits marquants qui caractérisent la nourriture mexicaine.

En effet, la grande majorité de la cuisine mexicaine, telle que ses plats, ses modes de préparation, ses boissons et ses recettes typiques, puise ses inspirations de civilisations anciennes qui peuplaient le Mexique et toute l’Amérique du Sud jusqu’à nos jours.

Mais plus surprenant encore, vous allez constater que la nourriture mexicaine est issue de la rencontre entre les aliments européens et les aliments indiens.

Que peut-on dire sur la cuisine mexicaine au niveau historique ?

Tout d’abord, il faut remonter à la découverte du Mexique par les Espagnols qui ont exercé, il faut le dire, une répression féroce sur les populations locales. C’est à partir de 1499 que l’expédition menée par Christophe Collomb découvre Panamà, le Venezuela ou encore la Colombie.

La fusion entre l’Europe et l’Amérique du Sud

Durant cette période difficile pour les indiens, ceux-ci n’eurent d’autre choix que de survivre en inventant une cuisine qui mélangeait divers ingrédients : ceux qui étaient importés par les Européens et ceux qui n’étaient pas pillés. C’est de cette fusion des aliments que la cuisine mexicaine a vu le jour.

En effet, quand les Espagnols ont colonisé le Nouveau Monde, ces derniers n’avaient aucune idée du mode de vie des civilisations présentes ; ils ne connaissaient pas leurs plantes, leurs animaux et les denrées comestibles.

Les Espagnols ont confisqué la plupart des denrées comestibles utilisées par les indiens ; les autochtones qui étaient de fins observateurs ont ainsi adapté leur façon de cuisiner avec les ingrédients qu’ils pouvaient récupérer.

C’est le cas des pâtes qu’ils ne connaissaient pas mais qui ont été rapidement incorporées à leurs plats traditionnels. D’autres aliments ont été utilisés par les indiens tels que la carotte, le radis, le canard, les lentilles, les haricots, les pois, le riz, la cannelle, les asperges, le poivre, le blé, l’avoine, l’ail, le porc, etc.

De leur côté, les indiens ont également influencé l’alimentation des colons européens en leur faisant découvrir des aliments méconnus tels que le chocolat, le maïs, la papaye, la vanille, les poivrons verts, les oignons, le piper auritum (poivre mexicain), l’ananas, la tomate, les cacahuètes et bien d’autres aliments encore.

Le marché de Moctezuma

Au 14ème siècle après J-C, les livres d’Histoire racontent qu’il y avait un grand marché où se réunissaient plusieurs artisans et marchands qui préparaient des centaines de repas par jour.

Le marché Moctezuma (du nom de l’empereur de l’époque Moctezuma Tlatoani) était le plus important de l’Amérique du Sud avec près de 60 000 personnes qui déambulaient pour acheter des denrées et manger sur place.

Les commerçants vendaient des animaux et des ingrédients de toutes sortes pour des préparations culinaires ou des remèdes de santé. Tout s’échangeait sous la forme d’un troc et aucune monnaie ne circulait.