Site Overlay

Comment réaliser une cuisson saine et savoureuse ?

La cuisson est le second facteur d’une alimentation saine après la sélection des meilleurs aliments.

En effet, des aliments trop cuits ou mal cuits ont des qualités nutritionnelles dégradées. Cela peut perturber le système digestif provoquant des maux de ventre ou d’autres désagréments.

La cuisson à la vapeur douce

La cuisson idéale est une cuisson à la vapeur douce, autour de 95/97 °C. Souvent cette cuisson est cataloguée de « fade » ou de « bouillie » ce qu’elle n’est pas, au contraire elle réunit de nombreux avantages méconnus.

Cette cuisson à la vapeur douce est la seule qui respecte l’identité de l’aliment.

C’est une cuisson :

  • rapide
  • efficace
  • protectrice

De plus, elle permet de nettoyer les aliments de tous les additifs, toxiques et métaux lourds liés aux méthodes de culture, à l’environnement mais aussi aux techniques industrielles agro-alimentaires.

La vapeur douce permet de cuire toutes sortes d’aliments :

  • céréales
  • légumineuses
  • légumes
  • poissons
  • viandes
  • pain
  • gâteaux

Pour préserver toutes les vitamines et nutriments des aliments, il est essentiel de rester très attentif au temps de cuisson. Une bonne cuisson est une cuisson courte.

Plus le temps de cuisson s’allonge, plus les qualités nutritives des aliments se dégradent.

Le couscoussier pour cuire à la vapeur douce

Maintenant que vous savez que vos aliments doivent être cuit à la vapeur douce pour préserver toutes leurs qualités nutritives, vous cherchez comment obtenir ce mode de cuisson facilement.

Le couscoussier est souvent réduit à la préparation du couscous, pourtant c’est un ustensile de cuisine qui peut être utilisé au quotidien pour la cuisson vapeur.

En choisissant un modèle robuste et polyvalent, comme le préconise le site cuisinetentations.com vous vous assurez de pouvoir réaliser n’importe quelle recette tout au long de l’année.

Le couscoussier a l’avantage de disposer d’un seul tamis contrairement au cuit vapeur qui dispose généralement de deux tamis. L’inconvénient étant que les toxiques de l’étage supérieur retombe sur les aliments de l’étage inférieur. Vous perdez dans ce cas l’avantage de la cuisson à la vapeur douce.

D’autre part, le couscoussier dispose d’une grande cuve permettant d’ajouter suffisamment d’eau et de disposer d’une grande autonomie.

Enfin, les couscoussiers avec un couvercle en verre et bombé sont préférables. Contrairement aux couvercles plats, ils évitent que la vapeur chargée en toxiques et transformée en gouttelettes d’eau ne retombent sur les aliments.

Toutefois, ce type d’appareil peut être jugé comme encombrant au premier coup d’œil. Effectivement, un couscoussier que n’est utilisé que quelque fois dans l’année prend de la place dans l’armoire de la cuisine.

Mais une fois que vous aurez adopté la cuisson à vapeur douce pour tous vos aliments, votre appareil sera utilisé quasiment quotidiennement. Il existe de nombreuses recettes « A la vapeur » pour tout cuisiner.

Cocotte minute ou couscoussier

Vous êtes nombreux à vous poser la question, quel est le meilleur ustensile pour la cuisson vapeur entre la cocotte minute et le couscoussier.

La cocotte minute permet des cuissons vapeurs extrêmement rapides si l’appareil est équipé d’un panier adapté.

Cependant, la cocotte minute n’est pas adaptée à la cuisson à vapeur douce et les aliments cuits perdent une grande partie de leurs apports nutritionnels.

Pour une cuisson à la vapeur douce préservant toutes les qualités nutritives, le choix d’un couscoussier est préférable même si la cocotte minute peut vous dépanner si vous manquez de temps.